Nord-Kivu : Une attaque des présumés rebelles ADF déjouée par l’armée à Beni-Ngadi

Nord-Kivu : Une attaque des présumés rebelles ADF déjouée par l’armée à Beni-Ngadi
Actualité Politique

108 total views, 1 views today

Des violents combats ont opposé l’armée congolaise aux présumés terroristes ADF la nuit de mardi à ce mercredi entre Ngadi et Boikene (Matete) dans la commune Ruwenzori en ville de Beni.

Les rebelles ADF ont fait incursion dans cette partie de la ville attaquant la position FARDC de 1006ème régiment où des détonations d’armes lourdes et légères ont été attendues vers 19h30 de mardi, heure de Beni.

L’ennemi qui venait d’arriver à quelques mètres du camp militaire après avoir dévié plusieurs autres positions dans la même contrée, a été frappé par les éléments FARDC de ce régiment qui étaient vigilants et ont usé du professionnalisme en infligent des lourdes pertes aux assaillants, qui ont transporté les corps de leurs camarades ayant subit des frappes dans la forêt.

Sur place le matin de ce mercredi 03 avril, le reporter de 7SUR7.CD a vu le sang gisant au sol et qui serait des ennemis. Ils ont abandonné quelques matériels de guerre suite à la puissance de feu de l’armée congolaise.

“Nous les avons frappé”, a lâché un élément FARDC hors micro de 7SUR7.CD, qui a vu les assaillants à quelques mettres de sa position et d’ajouter qu’ils étaient nombreux, femmes, hommes, enfants….bien armés et criaient dans plusieurs langues.

Cette situation a causé une panique dans le rang de la population de Boikene, Ngadi, Masiani, Munzambayi, Kipriani…qui venaient de regagner leurs domiciles après le déplacement dans le centre ville suite aux attaques à répétition des rebelles ADF dans cette partie de la ville de Beni.

Une partie de la population a vidé la contrée la même nuit en direction du centre ville et une autre a préféré s’enfermer dans les maisons.

La situation est calme ce matin. Les éléments FARDC contrôlent la situation et toutes les activités se déroulent normalement.