Martin Fayulu de plus en plus esseulé !

Martin Fayulu de plus en plus esseulé !
Actualité Politique

4,055 total views, 1 views today

Lâché par l’Union européenne et l’Union africaine, le candidat de la coalition Lamuka perd également des soutiens locaux. L’Alternance pour la République (AR), une plateforme proche de l’opposant Moïse Katumbi prend acte de l’investiture de Félix Tshisekedi.

Après le revirement de la France, la Belgique… et l’Union africaine, les soutiens locaux du candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre dernier continuent de le lâcher.

Sans le dire explicitement, l’Alternance pour la République (plateforme de la coalition Lamuka) vient de prendre acte de l’investiture de Félix Tshisekedi comme président de la RDC.

Dans un communiqué signé ce mardi 29 janvier et parvenu à DIGITAL CONGO.NET, l’Alternance pour la République a pris acte de l’investiture du président Félix Antoine Tshisekedi comme président de la République. Ce communiqué est signé par Jean-Bertrand Ewanga, secrétaire exécutif de l’AR mais aussi porte-parole adjoint de la coalition Lamuka pendant la campagne électorale. Une plateforme qui a porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle du 30 décembre 2018.

Plus les jours passent, plus le candidat malheureux Martin Fayulu est esseulé. Plusieurs de ses soutiens ont pris acte de l’investiture de l’ancien opposant Félix Tshisekedi. Une victoire qu’il ne veut toujours pas cautionner.

Cela, malgré la perte de certains de ses alliés occidentaux et congolais.  La plupart des plateformes proches de l’opposant Moïse Katumbi ont pris acte de la victoire de Félix Tshisekedi, notamment l’actuel président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale, Gabriel Kyungu wa Kumwanza qui avait demandé à la population de « savourer cette victoire ».

Ce qui a permis (peut-être) à un autre candidat président, Tryphon Kin-Kiey qui avait rejoint la coalition CACH (Cap pour le changement) de parler d’une « désactivation » du candidat Fayulu par ses principaux soutiens.  « Candidat par procuration, il pourrait ne pas survivre. », a-t-il en substance twitté.

A ce jour, seul Jean-Pierre Bemba continue à afficher son soutien à Martin Fayulu. Les proches de Moïse Katumbi, eux, prennent leur distance.