header-image
Loading…

Les mesures du Chef de l’Etat à la suite de la mort de trois étudiants et un policier dimanche à Lubumbashi

Les mesures du Chef de l’Etat à la suite de la mort de trois étudiants et un policier dimanche à Lubumbashi
Actualité Politique

2,420 total views, 1 views today

Une série de mesures viennent d’être prises par le président de la République suite à la mort de trois étudiants tués lors d’une manifesatation à Lubumbashi.

Le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a pris une série de mesures à la suite de la mort de trois étudiants dimanche qui réclamaient le rétablissement de la desserte en eau et électricité sur le campus universitaire de Lubumbashi et protestaient contre le réajustement des frais d’études annoncé par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

Selon un communiqué de la Présidence de la République lu dimanche sur les antennes de la RTNC, ces incidents ont été provoqués par un officier principal de la Police nationale congolaise (PNC), Yawe Bertin, qui avait ordonné de tirer, sans sommation, sur les étudiants qui revenaient d’un entretien avec le gouverneur de la province du Haut-Katanga. Le bilan provisoire fait état de trois étudiants et un policier décédés.

Selon la même source, le Chef de l’Etat, Commandant suprême des forces armées, Garant de la Nation, de la paix et de la sécurité, soucieux de faire respecter scrupuleusement les droits humains et les libertés publiques, a condamné avec force cet acte d’un officier supérieur principal, en attendant l’enquête qui sera diligentée sans délai.

Le Président de la République, a décidé aussi la suspension de la mesure portant réajustement des frais académiques pris par le ministre de l’ESU, qui doit être entendu sur ce fait afin d’établir les responsabilités, annonce encore ce communiqué.

Le Président de la République appelle la population estudiantine au calme et à la retenue et présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes aussi bien civiles que policières.

Commentaires rapides
S'il vous plaît, attendez ...

Abonnez-vous à notre newsletter

Vous voulez être averti lorsque notre article est publié? Entrez votre adresse e-mail et le nom ci-dessous le premier à savoir.